•  

    Claude le chat (en anglais Claude Cat) est un personnage des dessins animés Warner Bros Looney Tunes et des Merrie Melodies. Il a été créé par Chuck Jones et ses origines remontent aux années 1940-1945. Sa première apparition officielle date de 1943 dans le cartoon The Aristo Cat.

     

    Claude le chat n'a pas fait beaucoup d'apparitions, mais tous ses dessins animés sont très appréciés des connaisseurs. C'est le genre de personnage qui parle peu et qui laisse la place à un humour totalement visuel. Les gags s'enchaînent et qu'il soit victime ou tourmenteur, Claude le chat a rarement le beau rôle dans les histoires dont il est le héros.

     

     

    Hyper nerveux, angoissé mais paresseux, tel est Claude le Chat a son naturel. A la moindre frayeur, il saute au plafond et y reste suspendu, toutes griffes dehors. Comme Claude est hypocondriaque, il devient une victime facile pour les deux petites souris machiavéliques que sont Hubie et Bertie. Claude se convainc que son état est grave, il ne cesse alors de s'examiner dans la glace pour surveiller l'évolution de la maladie. Ce qui entraîne des idées noires et de ce fait, de nombreux cauchemars hantent ses nuits, au grand plaisir des deux souris.

     

     

    Claude est aussi très jaloux et hypocrite. Il fera semblant, devant ses maîtres, de s'entendre avec le petit chiot Frisky de peur d'être chassé de la maison. Mais il se vengera par la suite. Malheureusement pour lui, tous ses stratagèmes se retournent contre lui. Ce côté de sa personnalité est pleinement exprimé quand il réussit à piéger Marc-Antoine le Bulldog et à le faire expulser de la maison dans A crocs et à griffes.

     

     

     


    votre commentaire
  • Taz

    Taz

     

     

     

    Taz ou le Diable de Tasmanie est un personnage des Looney Tunes de la Warner Bros. Pictures. C'est un diable de Tasmanie. Il parle peu mais émet des grognements bizarres. Quand il veut bouger, il devient une véritable tornade et dévore tout sur son passage (alors auto-surnommé « Taz toupie »). En 1990, il obtient sa propre série animée, Taz-Mania

     

     

        Créateur : Robert McKimson

        VO : Mel Blanc

        VF : Emmanuel Garijo

        Première apparition : Le diable au corps, 1954.

     

    On le voit apparaître dans des dessins animés avec Bugs Bunny ou Daffy Duck.

     

     

    Taz

     

     


    votre commentaire
  • Speedy Gonzales (ou González), « la souris la plus rapide de tout le Mexique », est une souris de dessin animé de l'écurie Looney Tunes (Warner Brothers). Ses traits les plus marquants sont son extrême vitesse et son accent mexicain stéréotypé (lance souvent des « Ay Caramba ! » ou le célèbre « Santa Tortilla »). Il porte habituellement un sombrero jaune démesurément grand, une chemise et un pantalon blancs, comme les peones mexicains, ainsi qu'un petit foulard rouge noué autour du cou.

    Sa première apparition est le 29 août 1953 dans Cat-Tails for Two. Il y avait un aspect fort différent de celui qui allait devenir définitivement le sien.

    Il convient de souligner que les nombreuses conquêtes féminines de Speedy Gonzales ont longtemps nui à son succès outre-Atlantique, l'Amérique le considérant alors comme un « mauvais exemple » pour la jeunesse à laquelle étaient destinés les dessins animés de la Warner. Dans le dessin animé intitulé Gonzales tamales (titre français José a une idée), les autres souris mexicaines décident même de faire appel à Grosso Mineto (Sylvestre le chat) pour se débarrasser de lui car « il leur pique toutes les jolies filles ! ». Mel Blanc a créé la voix originale de Speedy Gonzales. Serge Lhorca a doublé la souris en français.


    votre commentaire
  • Sam le pirate (Yosemite Sam en VO1) est un personnage de la série de dessins animés Looney Tunes de la Warner Bros. Créé par Friz Freleng, il apparaît pour la première fois en 1945 dans le dessin animé Hare Trigger.

    Il est important de préciser que le terme de pirate, dont il est affublé en français, est erroné. En effet, Yosemite, dans son nom en anglais, fait directement référence au parc naturel du nord de la Californie. Au vu des vêtements et de l'attitude de Sam, il est évident qu'il n'est pas un pirate (de même que ses pistolets à barillet n'existaient pas à l'époque de la piraterie). Ce choix se justifiait par le fait que de manière générale, le public français ne connait pas ce célèbre parc naturel.

    Ce personnage irascible, de petite taille, avec une grosse moustache rousse, a été conçu afin de procurer un adversaire plus méchant à Bugs Bunny. Avant lui, la principale victime des manigances de Bugs Bunny était Elmer Fudd, un personnage devenu trop familier avec Bugs pour l'affronter régulièrement. Sam est de fait plus féroce et plus entêté qu'Elmer. Doté d'un grand chapeau et d'une grosse voix, il est l'être le plus méchant « au nord, au sud, à l'est eeeeeet à l'ouest du Mississippi ».

     

     


    votre commentaire
  • Porky Pig, ou simplement Porky, ou parfois Cochonnet en français (dans les BDs), est un personnage de dessin-animé des séries Looney Tunes et Merrie Melodies créé par les studios Warner Bros. Il est leur premier personnage qui a eu un vrai succès, et les animateurs (en particulier Bob Clampett) ont produit plusieurs courts-métrages avec ce cochon en personnage principal. Même après avoir été supplanté par les futurs autres personnages du studio, Porky ne perd pas sa popularité et, plus important, les réalisateurs de Warners, lui donnent désormais les rôles de faire-valoir et de personnage à tout faire. Il est connu pour ses commentaires de fin, « Th-th-th-that's all folks! » (en français : « C'-c'-c'-c'est tout pour aujourd'hui, les amis ! »). Le slogan a également été utilisé par Bosko, Buddy et même Beans à la fin de chaque cartoon Looney Tunes. En contraste, les séries Merrie Melodies ont utilisé le slogan : « So Long, Folks! », jusqu'à ce qu'il soit diffusé dans la série des Looney Tunes dans les années 1930. Porky est le plus ancien personnage des Looney Tunes encore utilisé, notamment dans The Looney Tunes Show.

     

    Porky

    Le trait de caractère le plus distinct de Porky est son très fort bégaiement, dans lequel il remplace les mots qu'il n'arrive pas à sortir par d'autres mots. Porky serait apparu dans 152 cartoons durant l'âge d'or de l'animation américaine.

     

    Le personnage est créé par l'animateur Bob Clampett. Il l'intronise dans son premier court-métrage intitulé I Haven't Got a Hat (diffusé pour la première fois le 2 mars 1935), réalisé par Friz Freleng. Le chef d'animation, Leon Schlesinger, propose à Freleng de faire une version en dessin animé de la série Les Petites Canailles (Our Gang) de Hal Roach, série commencée en 1922 et devenue parlant dès 1929. Porky n'a qu'un petit rôle dans le cartoon, mais ce petit cochon bégayant devient rapidement célèbre. Le nom de « Porky Pig » provient de deux frères, autrefois camarades de classe de Freleng, qui ont été surnommé « Porky » et « Piggy »1.

    Après le départ de Hugh Harman et Rudolf Ising du studio Warner Bros. en 1933, emportant avec eux le personnage célèbre de Bosko, la série Looney Tunes n'a plus qu'un seul personnage à sa portée, Buddy. Le grand succès de l'intronisation de Porky face à la performance de ce personnage de seconde zone pousse ce dernier vers la sortie et précipite l’avènement de nouveaux personnages. Tex Avery est engagé alors dans le studio en 1935. Son film Gold Diggers of '49 (en) utilise les mêmes personnages du court-métrage I Haven't Got a Hat dans différents rôles. Porky, au départ un garçon timide, devient rapidement un gigantesque adulte rondouillard. Malgré le fait que Porky soit un personnage de soutien, c'est lui qui fait le plus rire. Les directeurs réalisent à ce moment qu'ils ont un personnage en or entre les mains.

    Le bégaiement de Porky est fait par Joe Dougherty, qui a lui-même un réel problème d'élocution. Parce que Dougherty ne peut contrôler son bégaiement naturel, les coûts de la production finissent par s'élever et l'enregistrement du doublage prend des heures. Mel Blanc remplace Dougherty en 1937. Blanc fait toujours le bégaiement, avec cependant un petit effet comique supplémentaire : buter sur un mot simple et court pour le remplacer finalement par un mot long et prononcé sans difficulté2.

    Porky's Duck Hunt est diffusé en 1937, et Blanc devient officiellement la voix de Porky jusqu'à son décès en 1989. Porky est ensuite doublé par Joe Alaskey, puis par Bob Bergen (jusqu'à présent).

     


    Porky est la vedette de dizaines de films dans les années 1930. Les directeurs artistiques n'ont cependant toujours pas réussi à bien définir le caractère du personnage : son apparence, son âge et sa personnalité varient d'un cartoon à l'autre. Plusieurs de ces dessins animés font apparaître Porky comme un enfant doté de parents : son père Phineas (Porky the Rainmaker (1936), Milk and Money (1936), Porky's Poppa (1938), et Porky and Teabiscuit (1939)) et sa mère non nommée (Wholly Smoke (1938)et Porky's Hero Agency (1937)). Bob Clampett se charge finalement de donner une version définitive de Porky, et en fait un jeune adulte permanent. Porky est plus mignon, plus mince, plus intelligent et souffre moins de bégaiement. Enfin, plusieurs dessins animés affichent clairement Porky comme un antagoniste : Porky's Duck Hunt (1937), Porky's Hare Hunt (1938), My Favorite Duck (1942), A Corny Concerto (1943), Duck Soup to Nuts (1944), Daffy Doodles (1946), Daffy Duck Slept Here (1948), Daffy Duck Hunt (1949), Boobs in the Woods (1950), Thumb Fun (1952) et Cracked Quack (1952). Finalement, il s'installe dans un personnage type. Le Porky de Clampett est un voyageur innocent, confronté aux « merveilles » du monde. En effet, dans l'univers de Clampett, le monde est un endroit très spécial, voire bizarre. Ce principe est le mieux démontré dans Porky in Wackyland (1938), un cartoon qui envoie Porky en quête du dernier des Dodos. Ce dessin animé a été sélectionné pour être conservé par le National Film Registry en 2000.

    Dans son commentaire dans le cadre du film documentaire des années 1970 Bugs Bunny: Superstar, Clampett discute sur le fait que sa première version de Titi a dû être remanié après son premier cartoon parce que les producteurs pensaient qu'il « avait l'air nu ». Mais, comme le fait remarquer Clampett, rien n'a jamais été prévu pour contrer le fait que « durant toutes ces années, Porky ne portait jamais de pantalon ! ». Toutefois, Porky a été vu en pantalon dans Porky's Badtime Story (1937) et dans son remake en couleurs, Tick Tock Tuckered (1944).

     


    Porky est utilisé dans la plupart des syndications au début des années 1960, comme pour le reste des personnages de Looney Tunes. Une émission de télévision, intitulée The Porky Pig Show, a été diffusée de 1964 à 19673. En 1971, il est représenté dans une autre émission, intitulée Porky Pig and Friends3. Ces deux programmes contenaient tous les anciens courts-métrages. Porky apparaît également dans les longs-métrages classiques à partir des années 1970 et 1980. Il apparaît également dans un film réalisé en 1986, Porky Pig in Hollywood4. Dans la série des années 1990 intitulée Les Tiny Toons, Porky apparaît en tant que mentor d'Hamton J. Pig. Porky fait quelques apparitions dans les Animaniacs et Histeria. Porky Pig apparaît également en tant que cadet de Duck Dodgers. Porky fait une courte apparition dans les Baby Looney Tunes.

    Porky fait une courte apparition dans le film Disney/Amblin de 1988 intitulé Qui veut la peau de Roger Rabbit ?. Porky apparaît dans le film Space Jam et s'associe à Bugs Bunny, Daffy Duck, Elmer Fudd et Sylvestre pour former une équipe lors d'un match de basket-ball. Il essaye d'avoir un autographe de Michael Jordan, lorsque la célébrité est recrutée pour rejoindre l'équipe protagoniste. Dans le film Les Looney Tunes passent à l'action, Porky fait une courte apparition aux côtés de Speedy Gonzales.


    votre commentaire
  • Petunia Pig est un personnage de fiction dans les séries de dessin animé des Looney Tunes et Merrie Melodies de Warner Bros. C'est une truie, qui est l'amour du cochon Porky Pig.

     

    Petunia Pig

     

    Petunia Pig a été animée par Frank Tashlin dans le cartoon Merrie Melodies de 1937 Porky's Romance. Son nom vient du prénom féminin Petunia d'origine nord-amérindienne, qui signifie « fleur ». Le cartoon Porky's Romance est une parodie du dessin animé de 1932 Le Cauchemar de Mickey (Mickey's Nightmare) de Walt Disney. Alors que Mickey Mouse semble enfin se marier avec Minnie (mais un cauchemar l'en dissuade !), Porky Pig amoureux se voit opposer un refus par Petunia Pig dès le commencement. Frank Tashlin utilise à nouveau la même année le personnage de Petunia dans deux autres dessins animés : The Case of the Stuttering Pig (en) et Porky's Double Trouble.

    La première apparence de Petunia Pig est proche de celle de Porky Pig, celle d'un cochon bien rond, mais un peu plus maigre que lui, et avec des cils longs et des membres plus fins. Comme lui, elle est « chauve ». Mais très vite, dès Porky's Double Trouble, son physique devient très proche de celui de la version retravaillée de Porky. Cependant, Petunia conserve les longs cils, et des cheveux noirs lui sont ajoutées ; ces caractéristiques seront conservées jusque dans la version modernisée de Petunia dans The Looney Tunes Show.

     

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Michigan J. Frog est un personnage des dessins animés Warner Bros. Merrie Melodies. Ce personnage de grenouille a été créé en 1955 par Chuck Jones. Elle fut le personnage principal du cartoon : One Froggy Evening. Michigan J. Frog fut la mascotte des studios. Cette grenouille n’avait pas de nom au départ, mais elle reçut celui-ci après sa chanson « The Michigan Rag ». Dans le cartoon One Froggy Evening la grenouille est découverte dans une boîte, elle porte un chapeau haut-de-forme sur la tête, canne à la main, elle chante et danse, mais face à un public elle redevient une grenouille ordinaire, au grand désespoir de son propriétaire.


    votre commentaire
  • Mémé (en V.O. Granny) est un personnage de dessins animés Warner Bros Looney Tunes et des Merrie Melodies. Elle a été créée par Friz Freleng et ses origines remontent à 1937, dans le cartoon Little Red Walking Hood par Tex Avery. Elle fait de plus en plus d'apparitions dans la série des Looney Tunes produits dans les années 1950 et 1960. C'est dans Canary Row qu'elle apparaît pour la première fois avec le canari Titi (Tweety Bird, dans la version originale) et le chat Sylvestre, dit aussi Grosminet.

    Granny est une vieille dame au sourire bienveillant. Mais même si elle pardonne facilement, il y a des limites à ne pas franchir, notamment un périmètre de sécurité autour de la cage de Titi, son petit oiseau jaune. Elle n'est pas dupe de tous les stratagèmes plus ou moins fins qu'utilise son chat Sylvestre.

    Elle n'hésite pas à brandir son parapluie sur celui qui ose s'approcher trop près de Titi mais elle ne sait pas qu'il ne faut pas taper un chat. Le grand plaisir de Granny est de voyager, elle a fait le tour du monde et n'hésite pas à emmener Titi.

    Bien qu'elle soit majoritairement vue en compagnie de son oiseau et de son chat, Granny apparaît parfois en scène sans ces deux animaux. Dans Hare Trimmed (1953), elle est courtisée par Sam le Pirate (Yosemite Sam) sous la surveillance suspicieuse de Bugs Bunny.

    Il y a eu deux « Mémé » différentes. La première, créée par Tex Avery, représente une dame âgée bonne vivante et fort joyeuse. Une seconde version, créée par Friz Freleng, montre une dame âgée un peu plus forte, le visage rond, sachant rester calme, et tout aussi protectrice envers son canari.


    votre commentaire
  • Lola Bunny est un personnage de dessin animé américain créé par les studio Warner Bros. C'est une lapine anthropomorphe qui a une relation amoureuse avec Bugs Bunny.

    Lola apparaît pour la toute première fois dans le film Space Jam, sous la forme adulte.

    Au cours du match de basket-ball de Space Jam qui oppose Michael Jordan et les Toon Squad contre les Monstars, Lola Bunny fait équipe avec Bugs Bunny. Bugs en tombe rapidement amoureux, mais elle repousse ses avances, et d'autant plus fortement que Bugs l'accoste en l'appelant « poupée ». Plus tard, Bugs la sauve des griffes d'un joueur adverse au prix de se retrouver lui-même compressé. Lola embrasse Bugs pour cette action héroïque. Ils deviennent de véritables amoureux vers la fin du film.


    Lola est une lapine beige orangé. Hormis la tête, elle a la caractéristique d'avoir une morphologie très proche de celle d'une femme séduisante, jusqu'au détail des jambes galbées. Lola a les oreilles réunies en arrière par un élastique, comme si ses oreilles formaient des nattes. Ses yeux ont un iris bleu. Dans Space Jam, Lola montre un caractère énergique et terre à terre, mais elle est très charmeuse et séduit involontairement les autres toons. Elle est très sportive et excellente au basket, pratiquement l'égale de Michael Jordan. C'est Kath Soucie qui fait la voix originale de Lola. Odile Schmitt double la version française.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique